Ma vie est formidable,

vos plantes vertes sont magnifiques !

samedi 19 septembre 2009

664. שנה טובה לכלם

En français, bonne année à tous ! Eh oui, c'est le nouvel an juif, Roch Hachana, et il est donc temps de faire le point sur ce calendrier à côté duquel la règle des années bissextiles avec leur jour de plus est aussi simple qu'une addition en base 2.

Ce dont tout le monde se doute, c'est que l'an 1 ne tombe pas en même temps dans tous les calendriers. Nous entrons dans l'année 5770, comptée à partir de la Création alors que le calendrier grégorien se base sur la naissance du Christ.

Évidemment, date de création du monde ou naissance de Jésus, les deux sont faux, à quelques années pour Jésus et à quelques milliards pour le monde. Ainsi, si on peut trouver bizarre et subjectif de se baser sur la naissance d'un homme pour compter les années, on ne peut quand même pas reprocher aux juifs de s'abstenir d'écrire 10 chiffres au lieu de 4 ! (Bien qu'on abrégerait sans doute l'année 4'534'254'345 en 4'345, 345 ou 45 comme on abrège 1978 en 78 -- on est quand même des gros flemmards.)

*

Autre différence notable mais peu importante, c'est que les jours ne commencent pas à minuit, mais au coucher du soleil. Ce qui explique que si le shabbat, dernier jour de la semaine où Dieu s'était reposé après avoir créé le monde (là où on aurait pensé qu'un être omnipotent ne se serait pas fatigué), si le shabbat donc tombe le samedi, les synagogues se remplissent le vendredi soir.

Nous sommes donc le 1er Tishri. C'est le premier mois de l'année ecclésiastique, mais le 7e mois de l'année civile. Mais ce n'est pas de là que vont venir les difficultés.

*

Les mois ont 29 ou 30 jours, ce qui permet de s'ajuster au mieux aux lunaisons. C'est donc un calendrier lunaire. Certains mois ont des fois un jour de plus, comme notre février, mais, contrairement à nous, il ne s'agit pas de garder une année solaire stable.

Si l'on fait le compte, on a douze mois à 29 ou 30 jours, ce qui fait un total de 354 jours. Il manque alors 11,2425 jours en gros ! Pour que les mois correspondent toujours aux mêmes saisons, il faut insérer un décalage, comme pour nos années bissextiles. Mais comme on a un calendrier lunaire, on insère des mois de 30 jours dans certaines années. On appelle pas cela des années bissextiles, évidemment, mais des années embolismiques.

De même que César avec son calendrier julien avait mal approximé la différence, on part de l'idée ici qu'il n'y a que 11 jours à rattraper par an. À coup de mois de 30 jours à ajouter, et comme 11 / 30 vaut environ 7 / 19, l'idéal est de rajouter 7 mois tous les 19 ans. (Plus précisément, on se base sur la durée d'un mois lunaire pour voir que 235 mois lunaires valent 19 années solaires, ce qui permet de corriger aussi la différence accumulée par la différence entre 29.5 jours -- la durée moyenne d'un mois du calendrier juif -- et un mois lunaire exact.)

Bon, plus efficace mais plus compliqué que de dire que la 19e année aura 19 mois (12 + 7), les 7 mois à ajouter sur 19 ans sont répartis sur cette période. Pour savoir si nous sommes maintenant dans une année embolismique, il faut alors diviser 5770 par 19 et prendre le reste (qui vaut 13) et regarder si c'est 0, 3, 6, 8, 11, 14 ou 17 ! Eh non, la prochaine sera dans un an.

*

Mais alors, à quoi ça sert d'avoir des mois flexibles, à savoir un mois Hheshvan qui peut avoir un jour de plus (30 au lieu de 29), et un mois Kislev qui peut avoir un jour de moins (29 au lieu de 30) ? Cela permet en fait de décaler l'année de sorte que certaines fêtes  tombent le bon jour de la semaine !

Il y a donc les années où l'on rajoute un jour (année complète), les années normales et les années déficientes où l'on retire un jour.

Ainsi, 5770 est une année commune (non embolismique, donc 12 mois et pas 13) et c'est aussi une année complète, donc avec 355 jours au lieu de 354. Quand je vous disais que c'était un peu compliqué... heureusement qu'il y a des calendriers perpétuels !

*

On remarquera donc que fêter l'anniversaire de quelqu'un, ce n'est pas toujours simple. Les types nés un 29 février, c'est pas courant et on les fête le 28 ou le 1er mars selon que ça tombe sur le week-end ou pas comme ça on peut se pinter à fond. Mais avec un mois complet qui n'est là que 7 fois sur 19 et deux mois qui s'allongent ou se raccourcissent, c'est vite le bordel.

Heureusement, il y a des règles qui permettent de savoir quand fêter un anniversaire ! Mais, attention, elles ne sont pas les mêmes selon que vous commémorez une naissance ou un décès...

Pour plus d'infos, lisez calj, le site du calendrier juif, un site vraiment très bien fait sur la question, qui a été ma source première et qui explique même quels sont les différents couchers de soleils existants. Ou alors juste un petit tour sur Wikipédia, rubrique calendrier hébreu.

Maintenant, je n'ai trouvé nulle part s'il y avait une différence dans la ligne de changement de date. Peut-être qu'un spécialiste pourra m'éclairer, dès demain ?

Posté par anceps à 10:17 - Fallait le savoir - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire

Le nom et l'e-mail sont obligatoires (et un message aussi, d'ailleurs).

L'e-mail n'est pas rendu public sur le site.










(Mettre au maximum 2 liens par commentaire.)